www.vr-tab-quebec.com

Bienvenue sur le forum vr-tab-québec, l'endroit pour partager votre passion sur les roulottes t@b et t@da.
Merci de vous connecter pour visiter, vous aurez accès à plus d'information et pourrez participer au discussions. Bonne visite !
www.vr-tab-quebec.com

L'endroit pour partager votre passion pour les VR T@B, T@DA et T@G.

Pétition pour accepter les chiens dans les parcs gérés par la SÉPAQ

Rassemblement Fiest@b 2016 Infos et Inscription

Derniers sujets

» Remorquer une MAX S avec un mazda CX-5 2016
par Manon Hier à 20:41

» Rassemblement 2017
par troubadour Hier à 19:33

» Photo en tout genre ...
par snoukytwo Ven 13 Jan 2017 - 0:12

» La TAB 400 fait son entrée au Canada
par troubadour Jeu 12 Jan 2017 - 10:32

» La table de ma T@b
par troubadour Mar 10 Jan 2017 - 15:55

» Installation d'un micro-onde dans T@B S MAX
par Manon Dim 8 Jan 2017 - 12:39

» Comme si tout avait été dit
par troubadour Dim 8 Jan 2017 - 11:43

» souhait des fêtes
par troubadour Lun 2 Jan 2017 - 23:11

» corde à linge bien simple
par JeanP Dim 1 Jan 2017 - 17:36

» Camping du Parc des Grands Jardins
par TiBé Lun 26 Déc 2016 - 14:33

» Souhaits des Fêtes
par troubadour Sam 24 Déc 2016 - 20:07

» Modification de l'intérieur
par MarcMTB Lun 19 Déc 2016 - 22:56

» Comment insérer une image dans un post
par troubadour Lun 19 Déc 2016 - 10:39

» Carte d'entrée gratuite à parc Canada
par ouimetmichel Mer 7 Déc 2016 - 19:05

» Les châssis AL-KO
par Mike Lun 28 Nov 2016 - 12:03

» Plan et mesures T@B modèle de Dutchmen Manufacturing Inc. avant 2013
par Mike Jeu 24 Nov 2016 - 13:59

» Rappel frigo norcold
par TiBé Jeu 10 Nov 2016 - 10:52

» Patte de support brisée
par micheplan Jeu 3 Nov 2016 - 12:57

» Reportage: "Des véhicules récréatifs tout neufs, mais de piètre qualité"
par campeur Mar 1 Nov 2016 - 11:59

» Hivernisation
par troubadour Lun 31 Oct 2016 - 22:11

» Instructions d'hivernisation des t@b 2016 avec système ALDE
par JeanP Dim 30 Oct 2016 - 9:22

» Un beau modèle de cuisicuisinette pour T@B.
par Mike Sam 22 Oct 2016 - 13:26

» Roulotte T@B 2007 à vendre modèle S
par danielleclaude Ven 21 Oct 2016 - 9:33

» Entretien saisonnier (fermeture pour l'hiver)
par troubadour Mar 18 Oct 2016 - 15:20

» Hivernisation: Antigel dans les réservoirs d'eau grise et brunes
par troubadour Mar 18 Oct 2016 - 14:57

» problème avec la pompe
par reglissoly Dim 16 Oct 2016 - 15:30

» Roue de timon
par troubadour Ven 14 Oct 2016 - 18:14

» problème de suspension qui s'affaisse d'un côté??? solution???
par Mike Mer 12 Oct 2016 - 17:37

» Frigo Norcold mode propane
par snoukytwo Dim 9 Oct 2016 - 1:22

» Me connecter
par troubadour Lun 3 Oct 2016 - 21:01

» Quelle musique écoutez-vous ?
par troubadour Lun 3 Oct 2016 - 20:58

» Tracteur hybride
par Johanne et Sylvain Lun 3 Oct 2016 - 20:54

» manuel du propriétaire t@b 2003-2009
par Gilles Lun 3 Oct 2016 - 12:58

» Aide et suggestions concernant l'index du forum
par troubadour Lun 3 Oct 2016 - 11:48

» Chauffage et eau chaude out of order
par TiBé Lun 3 Oct 2016 - 10:16


    Existe-t-il encore des endroits à squatter.

    Partagez

    Invité
    Invité

    Existe-t-il encore des endroits à squatter.

    Message  Invité le Mer 22 Déc 2010 - 13:57

    Notre intention première quand nous avons achetés notre T@B était de voir du pays, sans planification initiale ni réservations. On voulait s'installer pour la nuit dans des lieux publics comme des haltes routières, stationnements municipaux, stationnements d'église etc... tout en demeurant très discrets.........bon, il faut dire que c'est assez difficile avec ce type d'équipement.......on passe plutôt pour des extra-terrestres........tout ceci pour découvrir que c'est presque interdit partout. J'ai trouvé quelques endroits qui le tolèrent si ça n'a pas déjà changé à cause des pressions exercées par les détenteurs de terrains de camping......et pourtant, ils sont bondés tout l'été, alors, que perds l'économie locale à nous laisser se stationner pour une nuit, se promener dans les boutiques, souper et déjeuner le lendemain avant de repartir. J'aimerais échanger des informations de beaux "spots" pour ce genre de nomaderie.
    Danielle

    troubadour
    membre vr t@b québec

    Nombre de messages : 2498
    Localisation : Saint-Jérôme
    Modèle T@B et T@DA: : TQ-16
    année : : 2009
    Couleur : : Grey/Mellow Yellow
    Date d'inscription : 12/10/2009

    Re: Existe-t-il encore des endroits à squatter.

    Message  troubadour le Mer 29 Déc 2010 - 20:59

    Bonjour Danielle,

    J'habite à St-Jérôme. La famille Lafontaine possède un terrain de camping aux portes de la ville depuis plus de 40 ans. Le camping Lafontaine, bien que de qualité moyenne est quand même une institution locale. Il y a de cela quelques années, Wal-Mart s'est installé à environ 1 km du terrain de camping, sur la même route que le camping. Bien sûr, Wal-Mart tolère et encourage même le boondocking: c'est une stratégie de marketing pour s'attirer de la clientèle. Il n'est pas rare d'y voir des VR valant une fortune, installés, toutes extensions déployées, et génératrice et BBQ et chaises longues et tout le saint frusquin.
    Or, on vient d'apprendre par les journaux locaux que la famille Lafontaine a vendu son camping à une multinationale canadienne. Est-ce un hasard? Il semble que pour le moment la vocation du camping sera conservée pour quelques années. Ensuite, il y a fort à parier que ce terrain disparaîtra couvert de condos. Y a-t-il d'autres cas au Québec?
    Je crois que les terrains de camping offrent des avantages qui ne peuvent se comparer avec un stationnement d'asphalte. Je ne crois pas qu'il soit à l'avantage des campeurs d'encourager ce type de camping. Pour l'équivalent des services disponibles sur un stationnement d'asphalte (c'est-à-dire aucun), il en coûte bien peu pour bénificier de la sécurité, de la tranquilité et des services d'un terrain de camping.
    Je ne crois pas qu'il faille encourager le boondocking. Cela doit demeurer une façon occasionnelle de camper.

    True Bad


    _________________
    Si on passait l'année entière en vacances, s'amuser serait aussi épuisant que travailler.

    Invité
    Invité

    C'est une vision valable

    Message  Invité le Ven 31 Déc 2010 - 9:48

    Bonjour True Bad,

    Comme tu le mentionnes, le camping Lafontaine est d'une qualité moyenne et pourtant, il est plein à l'année et fonctionne depuis 40 ans, c'est ce qu'on appelle un commerce lucratif. Je ne crois pas que le boondocking puisse faire du mal à ces institutions, ceci dit, ça m'écoeure moi aussi de voir tous ces autobus à 200-300milles dollars s'installer comme s'ils étaient dans leur cour, et pourtant, c'est pas l'espace qu'il manque à l'intérieur, personnellement, nous sommes très discrets et restons à l'intérieur jusqu'à l'heure de la sortie parce qu'étant hors camping, sorties il y a et c'est là que je considère qu'il y distribution des retombées touristiques entre diverses institutions. Comme nous demeurons en pleine nature sauvage, on a pas besoin de se retrouver dans un camping avec 3 arbres et un coin de gazon et les voisins presque dans notre cour et le nez dans leur BBQ et une salle communautaire à proximité. C'est une question de goût. On préfère camper dans les villes pour se dépayser, faire une petite marche ou du vélo, aller souper au restaurant et aller voir un film, un spectacle, festival etc... et partir le lendemain matin pour la prochaine destination, sans réservations ni attaches. Quand on se prends un terrain de camping (quand il y a de la place) et qu'on a pas trouvé où s'installer, on peut sortir nos chaises mais pas l'auvent, juste pour une nuit, ça vaut pas la peine, oui, on peut dormir tranquille, parfois du moins, parce qu'on sait que c'est pemis mais on ne va pas dépenser ailleurs. Les rares fois qu'on s'est installés pour une fin de semaine sur un camping, on s'est emmerdés. On se disait qu'on avait moins qu'à la maison. Je t'entends penser qu'on est pas de vrais campeurs et je te l'accorde. La roulotte c'est pour partir à l'aventure, des "no where" comme on dit mais l'empêchement partout sur notre passage de boondocking nous fait sérieusement penser à vendre la roulotte pour aller d'un motel à l'autre, alors là, ce ne sont pas les camping qui hériterons de notre clientèle. Ils mettent des pressions sur les municipalités pour qu'elles imposent des amendes et font gonfler leurs tarifs. Tous ceux qui sont pro-terrains de camping auraient avantage à ce que plus de gens puissent squatter, ce qui leur donnerait plus de chance d'obtenir une place de camping et à des tarifs plus avantageux. Moi qui boude les Wal-Mart depuis longtemps, je ne boude plus leurs stationnements quand c'est tout ce qu'il reste pour la nuit. J'ai bien hâte que d'autres emboitent le pas sans risquer de se faire chicaner par la municipalité qui reçoit des pressions de gros payeurs de taxes que sont les campings. Vivez et laissez vivre les autres. Tant qu'à ceux qui abusent de l'hospitalité, c'est à chaque permissionnaire d'établir ses lois par des petites pancartes. Ils devraient avoir le droit eux aussi d'attirer la clientèle. J'ai pour les intéressés, une petite liste d'endroits qui le permettent et partout où je suis allée, j'ai consommé leur produit, si non, je n'y serais jamais allée et serait restée sous mon auvent.

    Invité
    Invité

    Re: Existe-t-il encore des endroits à squatter.

    Message  Invité le Ven 31 Déc 2010 - 15:42

    Ce n’est pas pour être complaisant, mais je suis d’accord tant avec Danielle qu’avec Troubadour, du moins sur l’essentiel, car tout dépend du besoin. Entre le «stationnement d’asphalte», et «le camping avec 3 arbres et un coin de gazon et les voisins presque dans notre cour» me semble qu’on devrait pouvoir trouver autre chose pour répondre aux besoins de deux types de clientèles fort distinctes, les campeurs et les voyageurs. Un peu comme on trouve dans ces quelques haltes pour VR autonomes à Québec. Ou mieux, comme il nous est arrivé à ces campings près de Charleston (Caroline du sud) et au Anasthasia State Park (Floride) où faute d’un terrain disponible, on nous a invité à installer notre Tear Drop dans «l’overflow», avec accès aux toilettes et douches.

    Plutôt que de s’opposer au boondocking et de s’entêter à n’offrir que la totale des services... je crois que les propriétaires de camping devraient tenter d’attirer cette clientèle de voyageur en leur permettant de s’installer en annexe de leur camping, ne serait-ce qu’un parking, à prix réduit pour ce service et l’accès au douches.

    En attendant, si vous remarquez bien sur le stationnement d’asphalte du Wall Mard, au-delà des gros VR installés toutes extensions déployées et «tout le saint frusquin», vous remarquerez qu’il se trouve aussi, discrètement, soit un Safari Condo, soit une T@B attachée à un Santa Fe ou une Sienna. Après avoir dégusté ce magret de canard acheté chez le traiteur local et un bon Beaujolais, ceux-la pourront dormir en paix car ils n’auront pas à supporter cette satané boucane de l’ensemble des 160 feux de camps et les rires impromptus à 3 heures du matin qui sont indissociables de la plupart des campings privés du Québec.
    Laurentid

    Invité
    Invité

    Tout à fait à propos

    Message  Invité le Ven 31 Déc 2010 - 18:21

    Bonjour Laurentid,
    J'ai beaucoup apprécié la remarque. C'est ce qui distingue un campeur et un voyageur, très bien dit. Les campings sont pour les campeurs, ça va de soi. Je déplore le fait qu'ils mettent de la pression pour empêcher les haltes voyageurs. Si les terrains de camping offraient ce type de stationnement, nous serions les premiers à les utiliser. Les coûts des tout inclus sont montés en flèche ces dernières années, question de l'offre via la demande. Si nous voulons consommer qu'une nuit tranquille, il n'y a rien pour les voyageurs et ils se permettent de mettre des bâtons dans les roues de ceux qui veulent l'offrir. Je crois que viendra le jour où ils s'apercevront que c'est en demande et j'espère que d'autres emboîterons le pas. La plupart des pièces de théâtre d'été permettent qu'on reste dans leur stationnement pour la nuit. Ça donne le goût d'y aller. On ne part presque jamais sans s'enligner sur l'une ou l'autre. Alors, en attendant, si vous apercevez un Santa Fe et une goutte d'eau stationné dans un Wal-Mard, sans auvent ni BBQ, c'est qu'il n'a pas trouvé mieux pour la nuit et qu'il repart au matin.

    troubadour
    membre vr t@b québec

    Nombre de messages : 2498
    Localisation : Saint-Jérôme
    Modèle T@B et T@DA: : TQ-16
    année : : 2009
    Couleur : : Grey/Mellow Yellow
    Date d'inscription : 12/10/2009

    Re: Existe-t-il encore des endroits à squatter.

    Message  troubadour le Dim 2 Jan 2011 - 14:39

    Bonjour,

    Je ne crois pas que le fait d'acheter un magret de canard (peut-être au supermarché qui n'a rien de local) et un bon Beaujolais (à la succursale SAQ, qui elle non plus n'a rien de local) me donnerait la conscience tranquille ni l'impression d'encourager l'économie locale. Camper sur un terrain de camping et payer son droit d'entrée correspondant à la quantité de services choisis, ça, c'est encourager l'économie locale.

    Toutefois, je conviens qu'il importe aux campeurs de modifier leurs habitudes; cela ne viendra pas sans contrainte de la part des proprios de terrains de camping. Vous vous souvenez de l'époque où l'on voyait fréquemment des frigos trônant sur les galeries des résidents permanents? Moi oui. C'est devenu beaucoup plus rare puisque les proprios ont sévi contre ce genre de pollution visuelle. Vous vous souvenez de l'époque où les campeurs ajoutaient des morceaux de boyaux d'arrosage aux flammes de leur feu de camp? C'était pour faire plus joli et ça produisait des flammes multicolores en même temps qu'une fumée malodorante et noire. C'est maintenant interdit de brûler autre chose que du bois et encore, on retrouve souvent des restes calcinés de déchets domestiques dans les trous de feu. À qui la faute? Aux campeurs. Est-il nécessaire de faire un feu de camp près de son VR même si la température avoisine les 30 degrés ou même s'il pleut? Certainement pas et c'est pourtant le cas comme le mentionne Laurentid. À qui la faute? Aux campeurs, encore. Malheureusement, cet état de fait ne changera pas tant qu'il ne deviendra pas interdit de faire des feux de camp sauf sous certaines conditions climatiques.

    Je crois enfin que si l'on souhaite que les terrains de camping deviennent plus hospitaliers et mieux adaptés aux besoins de itinérants comme nous, les T@bistes, ce n'est pas en souhaitant des endroits pour boondocker (on pourrait peut-être franciser le terme avec le mot "itinérer") mais plutôt en faisant part de nos commentaires aux proprios, soit de vive voix ou par courriel. De par sa quantité de membres, par la voix d'un représentant, le forum T@b-Québec pourrait devenir un interlocuteur de choix dans cette démarche. Nous ne sommes pas un club en tant que tel mais nous représentons quand même un potentiel économique non négligable.

    Merci à Danielle et Laurentid qui par leurs commentaires éclairés, me permettent de cheminer dans cette question morale qui, je l'avoue, me dérange beaucoup.

    True Bad


    _________________
    Si on passait l'année entière en vacances, s'amuser serait aussi épuisant que travailler.

    Invité
    Invité

    Représenter un choix commun

    Message  Invité le Lun 3 Jan 2011 - 9:38

    L'idée d'un représentant pour un groupe désirant mettre de l'avant une idée commune est intéressante. Le "hic" c'est qu'il faut s'entendre sur l'idée. Personnellement, j'en ai pas contre les feux des campeurs mais plutôt le fait de devoir payer plein tarif pour 3 services que je ne veux pas avoir. En itinérante que je suis, je ne veux que m'arrêter pour dormir, pas besoin de sortir les boyaux, rallonges, auvent, jack etc..., juste laisser tout ça là, se faire à souper ou aller souper, tout dépends de ce le camping offre, prendre une petite marche et aller se coucher. Il me semble que ça ajouterais aux revenus du camping, si peu soit-il. "Un tien vaut mieux que 2 tu l'auras" comme le dit si bien le dicton, car rien ne garantis qu'ils l'auront. Ceci dit, les fin de semaine se suivent mais ne se ressemblent pas toutes, c'est-à-dire que je pourrais changer mon fusil d'épaule à la prochaine escapade et décider de me fixer pour 2 jours si l'endroit est charmant. Enfin, ce que je prône, haut et fort, c'est le droit au libre choix. Des campings, c'est bien pratique et apprécié, l'achalandage le démontre, mais sont-ils obligés de tout contrôler. D'un autre côté, je comprends qu'ils doivent rentabiliser leur entreprise. Ça me fait penser aux politiciens qui tapent sur leur voisin pour se valoriser plutôt que de bien se vendre.

    troubadour
    membre vr t@b québec

    Nombre de messages : 2498
    Localisation : Saint-Jérôme
    Modèle T@B et T@DA: : TQ-16
    année : : 2009
    Couleur : : Grey/Mellow Yellow
    Date d'inscription : 12/10/2009

    Re: Existe-t-il encore des endroits à squatter.

    Message  troubadour le Lun 3 Jan 2011 - 12:13

    Salut,

    Je crois qu'effectivement les proprios de terrains doivent tout contrôler. Si on laisse trop d'initiatives aux campeurs, il s'en trouvera certains pour adopter des comportements inadéquats. L'Église catholique a usé d'une grande libéralité durant les années 80 et regarde l'état actuel de l'Église. Je ne crois pas à l'autorégulation.

    Par contre l'idée de diversifier les services aux campeurs est intéressante. Il existe, dans la plupart des campings des zones avec ou sans services et parfois même une zone de trop-plein (overflow). Il serait peut-être intéressant que de plus en plus de camping rajoutent l'option itinérance en permettant de s'installer sur un site agréable sans service avec tarification réduite pour les passants d'une nuitée, ce qui supposerait une arrivée tardive sur le site et un départ hâtif le lendemain matin.

    Je ne suis pas un fervent des feux de camp mais je ne comprends pas qu'on en fasse systématiquement dans n'importe quelle situation. Si le chauffage au bois produit de la pollution mais dans un but précis de confort domestique, les feux de camp produisent le même type de pollution sans nécessité, dans certaines conditions climatiques. Qu'on laisse les campeurs faire des feux mais pour des raisons pratiques ("parce que c'est le fun!" n'est pas une raison pratique).

    Je crois que l'idée que notre groupe adopte une seule voix est quand même possible sur certains points. Tout repose sur la franche cyberdiscussion. Si l'unanimité est fort peu probable sur certains dossiers, le consensus est certainement envisageable.
    Chacun de notre côté, on ne peut pas faire grand chose. En groupe, on ne fera peut-être pas dérailler le train mais on peut rendre le conducteur fou.

    True Bad


    _________________
    Si on passait l'année entière en vacances, s'amuser serait aussi épuisant que travailler.

    Invité
    Invité

    Travaillons donc à rendre le conducteur fou

    Message  Invité le Mar 4 Jan 2011 - 10:48

    Bonjour True Bad

    Je crois en effet qu'on pourrait s'entendre sur les emplacements d'itinérance, sans services ni ronds de feu, pour la nuit seulement. Je suis bien contente d'avoir eu vos opinions, à Laurentid et à toi à ce sujet. Je suppose qu'en tant que modérateur, tu sais comment rejoindre les autres membres du club pour entendre leurs opinions à ce sujet.

    Je trouve que l'église est un très mauvais exemple de libéralité dans ce dossier. As-tu écouté le bye bye 2010. J'ai bien ri avec eux quand ils les appellent "les attardés", venant des années 60 et débarquant aujourd'hui. Ils sont un exemple flagrant d'abus de pouvoir. Le peuple a eu raison de se rebeller contre eux et de reprendre le contrôle de leur vie. Bon, il arrive toujours des p'tits fin fin pour se mettre les 2 mains sur le volant et nous conduire dans le champ mais ça, on sort du sujet. Oui, il faut des règlements, j'en conviens, mais il ne faut pas exagérer et enlever aux gens leurs responsabilités envers autrui. On est bien content quand il y a des lois pour empêcher le voisin de nuire mais quand ces règlements finissent par tout le monde poursuit tout le monde, je ne crois pas qu'on y gagne au change. Les campings peuvent toujours dresser des listes noires, les mal élevés n'auront dérangés qu'une seule fois. Enfin, il ne sert à rien de débattre là dessus, les campings savent comment agir.

    En attendant, j'ai vite compris qu'il est avantageux de ne pas réserver à l'avance et de me river à des campings pleins, je peux parfois utiliser leur overflow pour la nuit. Ils finissent toujours par improviser pour ne pas perdre de clientèle......et pour les douches, si je ne reste pas pour la nuit, on paie le tarif visiteur et on mets des sous pour la minuterie de l'eau mais c'est correct, c'est bien pratique.

    Danielle

    troubadour
    membre vr t@b québec

    Nombre de messages : 2498
    Localisation : Saint-Jérôme
    Modèle T@B et T@DA: : TQ-16
    année : : 2009
    Couleur : : Grey/Mellow Yellow
    Date d'inscription : 12/10/2009

    Re: Existe-t-il encore des endroits à squatter.

    Message  troubadour le Mar 4 Jan 2011 - 14:32

    Salut Danielle,

    Je ne suis pas modérateur; c'est X-Aventure qui est le modérateur du forum. "Chu rien qu'un homme ben ordinaire".

    True Garou


    _________________
    Si on passait l'année entière en vacances, s'amuser serait aussi épuisant que travailler.

    Invité
    Invité

    S'Cusé, j'ai confondu

    Message  Invité le Mar 4 Jan 2011 - 18:50

    troubadour a écrit:Salut Danielle,

    Je ne suis pas modérateur; c'est X-Aventure qui est le modérateur du forum. "Chu rien qu'un homme ben ordinaire".

    True Garou

    Je croyais m'adresser à la locomotive, donc, tu es comme moi un simple wagon et X-Aventure est la locomotive. Merci de m'avoir mis les pendules à l'heure.

    Danielle

      La date/heure actuelle est Sam 21 Jan 2017 - 10:17